Jean-Michel Basquiat

Graffiti, historique du mouvement

Le graffiti, longtemps négligé de toutes parts, occupe maintenant une place importante dans l'art moderne. Il a toujours existé, au fil des millénaires et ce, sous différentes formes. Souvent indicateur de la culture et de l'éducation d'une société ancienne, parfois littéralement réprimé, il est pourtant vivant et vibrant

Le graffiti urbain a quant à lui fait son apparition avec les guerres ou lors de révolutions (Seconde Guerre mondiale, Guerre d'Algérie, Mur de Berlin, Irlande du Nord, etc.). Il se voulait souvent un cri de revendication, une façon d'exprimer une colère ou une manière d'afficher ses couleurs pour des peuples n'ayant souvent pas le droit de parole.

La pratique a finalement traversé les océans pour se retrouver aux États-unis dans les années 1960.

À ce moment, la « culture » graff s'affranchit. Formée de groupes d'individus s'assemblant pour divers points communs (origines ethniques, opinions politiques, états sociaux, etc.), l'art se répand. On le pratique particulièrement dans le métro de New York, alors que certaines rames sont pratiquement saturées de couleurs, motifs, citations ou autres.

Vers la seconde portion des années 1970, les graffitis commencent à être sévèrement punis dans le métro de New York. C'est ainsi que l'on commence à en voir apparaître sur les murs des arrondissements les plus défavorisés ainsi qu'en diverses villes américaines (Chicago, San Francisco, Los Angeles, Philadelphie, etc.) pour ensuite faire un retour en force en Europe. C'est d'ailleurs au cours de cette même époque que le milieu artistique s'intéresse au sujet. Une multitude de « graffers » devenus célèbres, dont Basquiat, peignent des toiles, qu'ils exposent ensuite en galeries d'art. Ces artistes nomades ont dorénavant acquit respect et notoriété du milieu, mais aussi du monde artistique en général, pour les oeuvres, souvent majestueuses, qu'ils ont réalisées.

Les graffers, aussi appelés graffiti-artists, graffiteurs, graffs ou writers, emploient diverses techniques et inspirations pour rendre leur art le plus vibrant possible. Parmi ceux-ci, pochoirs, aérosols et poésie ne sont que quelques exemples de la versatilité du courant.



Suite ... Basquiat, le documentaire sur sa vie